Economie Euro

Espagne : Les bonnes affaires des agences de notation

14 juillet 2011
Presseurop
El Periódico de Catalunya

El Periódico de Catalunya, 14 juillet 2011

Depuis 2006, Moody's, Standard & Poor's et Fitch ont triplé leurs bénéfices en Espagne, rapporte El Périodico, qui ironise en Une : "Agences de risque, une bonne affaire""Lorsque la situation semble ne plus pouvoir empirer, avec une zone euro au bord de l'éclatement, l'une des trois agences assène son coup mortel", dénonce le quotidien barcelonais. Fitch a ainsi dégradé la note de la Grèce le 13 juillet, "mais cela aurait pu aussi bien être le fait de Moody's ou Standard & Poor's”,  qui participent également à ce que l'Union européenne a qualifié d'"oligopole". L'affaire est "aussi simple que surprenante", estime le quotidien. "Leur énorme poids sur la scène financière et l'absence de régulation nord-américaine" ont fait de ces agences "un grand problème en soi, surtout pour les Etats". Ces derniers, émetteurs d'une dette publique "si allégrement notée" par ces agences, sont obligés "de combler avec l'argent public les trous d'une crise qui a commencé avec les crédits subprimes, et dont les produits dérivés, quelques jours avant l'éclatement de la bulle, bénéficiaient de la meilleure notation" de la part de ces mêmes agences.