Politique Justice

Corruption : Il faut un procureur général européen

17 janvier 2013
Presseurop
European Voice

La condamnation à quatre ans de prison pour corruption de l’ancien ministre de l’Intérieur autrichien et député européen Ernst Strasser devrait être "criée sur tous les toits de l’Union européenne" comme moyen de dissuasion contre les pots-de-vin, claironne European Voice. Cet homme politique a été piégé par des journalistes du Sunday Times qui se sont fait passer pour des lobbyistes et qui lui ont offert des pots-de-vin en échange de son soutien politique. "La condamnation d’Ernst Strasser souligne le besoin de nommer un procureur général propre à l’UE", écrit l’hebdomadaire, saluant l’action "rapide et volontaire" de la justice autrichienne.

Il est difficile d’imaginer une instance nationale similaire qui sévirait aussi durement contre la corruption dans les couloirs de l’UE. Malgré la condamnation de Strasser, qui est malheureusement l'exception plutôt que la règle, l’UE a plus que jamais besoin d’un procureur général, qui pourrait poursuivre partout dans l’Union, au nom de la défense des intérêts européens. Le traité de Lisbonne donne la possibilité à l'UE de se doter d’un tel poste. Il est grand temps qu’elle soit accomplie.