Politique La vie des 28

Hongrie : Les eurodéputés mettent Orbán sous surveillance

17 février 2012
Presseurop
Népszava

Népszava, 17 février 2012

Le 16 février, le Parlement européen a décidé d’évaluer les dernières lois adoptées en Hongrie, pour établir si elles respectent ou pas les valeurs européennes. La résolution, qui a été votée par les députés européens de gauche, écologistes et libéraux, contre l’avis des élus de droite, est “une gifle pour Orbán”, titre Népszava. Pour le quotidien de gauche,

La question se pose même si la version du gouvernement est vraie et qu’il s’agit d’un complot gaucho-libéral : pourquoi la Hongrie est-elle toujours la cible ? […] Il ne faudrait pas oublier qu'en adhérant à l'Union, on a accepté de respecter non seulement le droit communautaire mais aussi les valeurs démocratiques. [...] Cette motion n’a pour le moment aucune conséquence juridique, le Parlement a laissé le temps au gouvernement hongrois d’agir. Il faudrait en profiter.    

Sans surprise, Magyar Hìrlap s’en prend de son côté aux eurodéputés socialistes hongrois. Dans un commentaire intitulé “Un plat de lentille”, Zsolt Bayer, journaliste membre de la Fidesz, le parti de Viktor Orbán, et ami personnel de ce dernier, se demande :

Comment est-il possible qu’il y ait un groupe communiste au Parlement européen [ …] Ils ne sont pas mieux que les nazis. [...] Le comportement des socialistes hongrois est inimaginable dans un autre pays. Par exemple, pendant les sanctions contre l’Autriche à l’époque de Haider, le chef du parti socialiste autrichien avait appelé à arrêter la curée contre son pays.