Dessins

Italie : Lazare Berlusconi

25 février 2013
The Independent Londres

Lazare Berlusconi  – Dave Brown

La résurrection de Lazare

De gauche à droite : Antonio Ingroia (liste Révolution civile), Pierluigi Bersani, Mario Monti, Beppe Grillo et Silvio Berlusconi

Ehh... jé relance avec oune baisse des taxes et oune pétit peu dé bunga-bunga !!

A l'issue des élections législatives et sénatoriales italiennes des 24 et 25 février, Silvio Berlusconi semble bien placé pour à nouveau influer sur la politique italienne.

A 17h, lundi 25, les estimations plaçaient la coalition de centre-gauche menée par Pierluigi Bersani en tête à la Chambre des députés, avec 35-37% des voix, devant la coalition de centre-droit de Berlusconi (29-31%).

Mais au Sénat, en attendant les résultats définitifs dans les régions, en particulier la Lombardie qui s'annonce cruciale, Silvio Berlusconi pointait en tête des estimations, avec 31,3%, devant le camp Bersani (30,1%).

Une chambre à majorité de gauche et un Sénat à majorité de droite risqueraient de rendre très difficile la formation d'un gouvernement.

Toujours selon les estimations, le Mouvement 5 Etoiles de Beppe Grillo pourrait être le premier parti du Sénat, avec 24,6% des voix, tandis qu'il rassemblerait entre 19 et 20% à la Chambre.

Le grand perdant du scrutin est le Premier ministre sortant, Mario Monti, dont la coalition ne recueillerait que 8-10% à la Chambre et 9,4% au Sénat.